Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Diocèses

http://catholique-paris.cef.fr/-45-20-Mot-de-la-semaine-audio-.html
Mot de la semaine de
Mgr André Vingt-Trois

http://www.radionotredame.com/Emissions.asp?Code=488
L'entretien du cardinal
Mgr André Vingt-Trois

http://www.radionotredame.com/Emissions.asp?Code=289
  Paroles d'Evêques

http://www.cef.fr/catho/vieglise/conf_eveque/eveques/index.php

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J -K - L
M - N - O - P - Q - R - S - T - V - W - Z
cardinal hat
The Cardinals of the Holy Roman Church

 General List of Cardinals (112-2007)
http://img256.imageshack.us/img256/8250/vetementscardinal.jpg
Les Cardinaux de la Sainte Eglise romaine

Liste générale des Cardinaux (112-2007)
http://catholique-paris.cef.fr/
L
es diocèses de France
http://www.messesinfo.cef.fr/

http://www.eglise.catholique.fr/ressources-annuaires/guide-de-leglise/dioceses-et-paroisses/carte-des-dioceses.html
21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 00:00
Détail du gisant du cardinal-prince de Croÿ

Détail du gisant du cardinal-prince de Croÿ

 Auguste Friederike zu Salm-Kyrburg

Auguste Friederike zu Salm-Kyrburg

21 mars 1825: Cardinal Gustave Maximilien Juste de Croÿ
21 mars 1825: Cardinal Gustave Maximilien Juste de Croÿ

 

Gustave Maximilien Juste

 

Berretta cardinalizia.png

cardinal de Croÿ-Solre

Fut ordonné prêtre le 03.11.1797.
Créé cardinal-prêtre de Ste Sabine en 1825, il participa aux conclaves de 1829 et 1830/1831

Archevêque de Rouen (1824-1844)

 

né le 12 septembre 1773 au Château de l'Ermitage, près de Condé-sur-l'Escaut dans le Vieux-Condé (Nord)

 

mort le 1er janvier 1844 à Rouen (Seine-Maritime) à l'âge de 70 ans

 

cardinal français issu de la célèbre famille de Croÿ

Biographie 

Il est le fils de Anne-Emmanuel Ferdinand François, 8e duc de Croy

 

Parents

 

 

et d' Auguste Friederike zu Salm-Kyrburg

 

Il a été ordonné prêtre le 3 novembre 1797 à Vienne. Le 8 août 1817, il est nommé évêque de Strasbourg par Louis XVIII et est confirmé dans cette fonction par le pape Pie VII le 23 août 1819.

 

En 1822, il devient pair de France ; tandis que le 4 juillet 1823, il est nommé archevêque de Rouen.

 

Il a recueilli en 1824 les dernières paroles de Louis XVIII avant de diriger les funérailles du défunt roi.

 

Le 21 mars 1825, il est élevé au rang de cardinal avec le titre de cardinal-prêtre de S. Sabina.

 

Il participa au conclave en 1829 qui designa Pie VIII.

 

C'est à l'occasion de ce séjour que le cardinal fait peindre son portrait par le peintre romain Vincenzo Camuccini.

 

Il décéda en 1844 de la goutte.

Biographie

 

Repost 0
Published by La Cité du Vatican - dans CARDINAUX
commenter cet article
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 00:00

Blason de François-Marie-Benjamin Richard

François Richard de la Vergne

François Richard de la Vergne 

François-Marie-Benjamin Richard de la Vergne

Né le 1er mars 1819 à Nantes


mort le 28 janvier 1908 à Paris


inhumé au Sacré-Coeur de Montmartre.



Son gouvernement du diocèse ne comporta pas d’initiative particulière, mais il participa activement à la défense des congrégations religieuses.


Il suivit les vues politiques de Léon XIII pour la France et dut supporter les offensives anticléricales et la séparation de l’Eglise et de l’Etat.


Il fut expulsé de son archevêché le 17 décembre 1906.

http://catholique-paris.cef.fr/IMG/jpg/richardnb.jpg


Il montra une grande fermeté face au modernisme.


Pendant son épiscopat plusieurs églises furent construites : Notre-Dame-du-travail, St-Antoine-des-Quinze-Vingt, St-Jean-de-Montmartre. 


Il suivit de près les travaux du Sacré-Coeur de Montmartre, où il repose.


Sa cause de béatification a été introduite à Rome en 1924.

 



Après des études au Séminaire Saint-Sulpice il devint en 1849 secrétaire de l'évêque de Nantes, Mgr Jaquemet, puis, de 1850 à 1869, Vicaire général. En 1871 il devint évêque de Belley où il mit en route le procès pour la béatification du Curé d'Ars. Le 7 mai 1875, il devint Coadjuteur du cardinal Guibert, archevêque de Paris, auquel il succéda le 8 juillet, 1886, devenant cardinal titulaire de Santa Maria in Via, le 24 mai 1889. Il mit beaucoup d'énergie à faire achever la basilique du Sacré-Cœur à Montmartre, qu'il consacra. Politiquement, le cardinal Richard était attaché par des liens d'estime et de sympathie aux catholiques monarchistes. En 1892, quand Léon XIII recommanda le « Ralliement » des catholiques à la République, le cardinal créa l'Union de la France chrétienne afin d’unir tous les catholiques sur la seule base de la défense de religion. Les monarchistes s’opposèrent à ce Ralliement et à la politique que cette union représentait ; finalement, suivant le désir du pape, l'union fut dissoute. En de nombreuses occasions le cardinal Richard parla pour défendre les congrégations religieuses et Léon XIII lui adressa une lettre (27 décembre 1900) concernant les religieux menacés par la Loi sur les Associations qu’on projetait alors. Vieux et malade il fut, quelque temps avant sa mort, jeté à la porte de l’évêché qui fut confisqué pour en faire le Ministère du Travail.

Dans le domaine hagiographique il se distingua en publiant une Vie de la "bienheureuse" Françoise d'Amboise (1865) et Saints de l'Église de Bretagne (1872).

Le jugement d'Alfred Loisy 

Dans Choses passées (1912) Alfred Loisy écrit de lui :

« C'était un homme d'un autre âge : la langue qu'il parlait ne me disait rien, et il n'entendait pas celle dont j'avais appris à me servir. Son esprit n'était pas très cultivé ; mais il était loin d'être aussi borné que parfois on le disait tout bas dans son clergé. Il avait apporté de sa Bretagne une foi de granit que nul doute n'avait jamais dû effleurer. Il voulait être juste ; il était bon ; j'ai entendu dire par des personnes de son intimité qu'il était très charitable. Mais il était fort mal préparé à entendre la question biblique et l'on peut dire toutes les questions contemporaines. Il croyait fermement à la théologie, à la tradition de l'Église, et il y conformait docilement son esprit, où ne logeait aucune idée personnelle ; que d'autres, surtout des prêtres, trouvassent quelque difficulté à cette soumission absolue de l'intelligence, c'était pour lui une sorte de mystère, un mystère qui cachait une perversité de l'âme. Nourrir une pensée propre, qui ne s'accordait pas avec la pensée de l'Église, était le fait d'un esprit orgueilleux, livré à Satan. Et la pensée de l'Église, le vénérable cardinal n'avait guère le temps de la chercher dans les livres, dans une étude personnelle des documents ecclésiastiques anciens et nouveaux. Des théologiens très sûrs, appartenant à des ordres religieux, l'aidaient à la discerner. Avec cela, conscience méticuleuse des responsabilités de sa charge et souci de veiller à la pureté de la doctrine aussi bien qu'à l'observation de la discipline dans son clergé et dans les établissements catholiques de son diocèse. »





Précédé par François-Marie-Benjamin Richard Suivi par
Joseph Hippolyte Guibert
 
Archevêque de Paris
Léon-Adolphe Amette
Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CARDINAUX
commenter cet article
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 00:00

Pierre de Miailhe

seigneur d'Olonzac (1665)

sieur de Saint-Martin

 

Né en 1624

Décédé le 16 octobre 1707 à Olonzac (34) à l'âge de 83 ans

Inhumé le 17 octobre 1707 en la chapelle St-François d' Olonzac (34)

 

Anne Delort

Née en 1625

Décédée le 13 septembre 1695 à Olonzac (34) à l'âge de 70 ans

 

Mariée en 1657

dont:

Officier d'infanterie

Capitaine au Rgt de Bourbonnais

Chevalier de St-Louis

1er consul d'Olonzac en 1692.

Né en 1658 - Décédé le 1er décembre 1707 à Olonzac (34) à l'âge de 49 ans - Inhumé le 2 décembre 1707 en la chapelle St-François d' Olonzac (34)

Née en 1658 - Décédée le 1er mai 1738 à Olonzac (34) à l'âge de 80 ans

Née en 1660 - Décédée le 22 janvier 1700 à Olonzac (34) à l'âge de 40 ans - Inhumée le 23 janvier 1700 en la chapelle Ste-Croix d' Olonzac (34)

Mariée le 29 novembre 1692 à Olonzac avec Hiérôme Vitalis de Latour. Propriétaire. Consul d'Olonzac 1718-1719 - CM 27.11.1692 M° Caraguel à Siran. Né en 1653 - Décédé en 1726 à l'âge de 73 ans

dont

  • Joseph. Capitaine d'infanterie.  Il sert au Rgt de Bourbonnais. Maire d'Olonzac.

    Autorisé à relever le nom de Lort en tant que seigneur d'Olonzac. Né en 1665 - Décédé le 6 mars 1727 à Olonzac (34) à l'âge de 62 ans. Marié en 1723 avec Marianne Cabrol de Peyrehalade.+ Décédée en 1796

 

Née peut-être en 1666 - Décédée le 14 septembre 1736 à Olonzac à l'âge de  70 ans. Mariée avec Joseph Senaux. Procureur du roi au siège d'Olonzac. Décédé en 1733 (témoins du mariage: Hiérôme Vitalis de Latour 1694-1783, Jean Roger +1744) dont


Catherine de Miailhe

Hiérosme de Vitalis de la Tour 1653-1726

 


Jérôme de Vitalis de la Tour  Officier d'infanterie. Lieutenant au Rgt de Bourbonnais en 1711- Consul (maire) d'Olonzac 1739-1740 - Député du Tiers aux États de Languedoc. Né en 1694 à Olonzac - Décédé le 4 avril 1783 à Olonzac à l'âge de 89 ans. Marié le 8 octobre 1734 à Homps (11) avec Élisabeth Charles Née en 1709 à Homps (11) - Décédée le 31 mai 1799 à Olonzac  à l'âge de 90 ans

 


dont

Jean Jacques de Vitalis de la Tour


Marie Anne de Veye


Photo

 


Jean Baptiste de Vitalis de la Tour 

Propriétaire agriculteur. Soldat de l'An II, en 1795 parmi les 500 électeurs les plus fortunés de l'Hérault - assiste au mariage de son neveu Alexandre Andoque en 1832 à Capestang. Né le 19 décembre 1771 à Olonzac Baptisé le 19 décembre 1771 à Olonzac - Décédé le 23 mai 1850 à Olonzac à l'âge de 78 ans

 

 

Marié le 22 mai 1796 à Cruzy (34) avec Marie Élisabeth Andoche Née en 1775 à Cruzy (34) - Décédée le 25 octobre 1810 à Olonzac à l'âge de 35 ans

dont

Marie Élisabeth de Vitalis de la Tour Née le 7 juillet 1798 à Olonzac . Baptisée le 7 juillet 1798 à Olonzac  - Décédée le 28 janvier 1881 à Olonzac  à l'âge de 82 ans. Inhumée en 1881 en la chapelle du château d'Olonzac. Elle fait ses études, pensionnaire, chez les Dames de St-Maur à Toulouse à partir de 1810.
Fille unique, héritière des Vitalis de Latour et d'une belle petite fortune (la dot de sa mère, Marie d'Andoque), elle fit construire en faisant appel à un architecte italien, une belle villa à l'orée du village d'Olonzac.
Cette villa, pompeusement nommée château, est nettement inspirée de la "Farnesina" de Rome, en particulier l'orangeraie intégrée à la demeure comme élément de décoration de la façade.
Elle établit sa donnation-partage le 10 nov 1867 devant M° JP Bonnes, notaire à la résidence d'Olonzac.
Le parc fut aménagé par son petit-fils Charles de Veye. La pièce d'eau est surmontée d'un étrange petit canon en ciment; il fut exécuté par des soldats que mon arrière-grand-mère, Aimée de Laforest-Divonne, avait accueillis en convalescence pendant la guerre de 14.

 

 

Marié le 4 avril 1826 à Olonzac avec    Joseph Théodore de Veye (témoins: Jean Louis Auguste Juin de Cavenac 1773-1855, André Salaman) chevalier de la Légion d'honneur. Officier de cavalerie. Entre aux Gardes du corps de Charles X, Capitaine de Dragons. Propriétaire terrien. Maire d'Olonzac en 1848-1852. Né le 17 mars 1795 à Azille (11) - Décédé le 8 février 1860 accidentellement à Olonzac à l'âge de 64 ans

dont

Jules de Veye Propriétaire viticulteur. Né le 4 janvier 1827 à Olonzac - Décédé le 26 août 1867 à Olonzac à l'âge de 40 ans. Inhumé le 29 août 1867 en la chapelle du château d' Olonzac (Hérault). Marié  le 3 mai 1862 à Montpellier (Hérault)  avec


Marie de Lajudie Née le 15 septembre 1842 à Montpellier - Décédée le 28 août 1889 - Montpellier (34) à l'âge de 46 ans. Inhumée en 1889 à Montpellier- St-Lazare

 

 

Charles de Veye
Propriétaire viticulteur

Cofondateur de l'Hospitalité St-Roch en charge des pélerins de l'Hérault à Lourdes. Bretelles de cuir

 

 

le 10 octobre 1864 au Château d'Olonzac 

Décédé le 1er août 1938 au Château d'Olonzac à l'âge de 73 ans

Inhumé en août 1938 en la chapelle du château d'Olonzac

Marié le 29 novembre 1892 à Aoste (Isère) avec


 

Aimée de La Forest
Divonne

Photo

Charles de Veye, son épouse Aimée de la Forest Divonne et leurs enfants.
Photo prise chez HE. Puig y Hs, studio de Barcelone où en raison de l'éviction de France des Congrégations religieuses, mes arrière-grands-parents avaient mis leurs enfants en pension (M.Chevallier)

 

 

Théodore de Veye

le 4 octobre 1863 à Olonzac

Décédé le 19 décembre 1863 à Olonzac à l'âge de 2 mois

 

Photo Pierre de Veye 1866-1888

 


dont

Fernande (Fernande Marie Antoinette Charlotte de Veye)

Née le 17 novembre 1893 au Château d'Olonzac - Décédée le 8 novembre 1986 à Cepet (31) à l'âge de 92 ans 

Mariée le 6 novembre 1918 civ. à Olonzac & rel. en l'église d' d'Olonzac le 7 avec

Camille Pasquier de Franclieu

(Camille Maurice François Marie Pasquier de Franclieu)

Colonel d'infanterie

Croix de Guerre 14-18

Grand'croix de la Légion d'honneur

le 26 janvier 1888 à Cahors (46)

Décédé le 13 avril 1978 à Toulouse (31) à l'âge de 90 ans

 

dont

 

Anne1920-1922

Anne-Marie1922-1924

Madeleine1924-

Christiane1925-

Paulette1927-

Anne1929-

Henriette1933-

http://gw4.geneanet.org/mdelajudie?lang=fr;pz=martine;nz=de+lajudie;ocz=0;m=IM;p=pierre;n=de+veye;oc=1;k=/pierre.1.de_veye

Pierre

(Pierre Marie Calixte Roch de Veye)

Prêtre ordonné à Montpellier puis marié.

le 12 janvier 1895 au Château d'Olonzac

Décédé le 6 juin 1967 à Nimes (30) à l'âge de 72 ans

Marié le 19 mai 1936 à Lyon 6e avec Yvette Sumat Née le 13 septembre 1913 à Lodève (34)

Décédée le 9 novembre 1988 à Nimes (30) à l'âge de 75 ans

 

Le site généalogique La Forest Divonne indique un enfant, sans prénom ni date de naissance

http://gw4.geneanet.org/mdelajudie?lang=fr;pz=martine;nz=de+lajudie;ocz=0;m=IM;p=gerard;n=de+veye;k=/gerard.0.de_veye

  •  

Germaine

 (Germaine Marie Louise Albertine de Veye)

Née le 19 septembre 1897 à Olonzac (34) 

Décédée le 8 mai 1989 à Narbonne à l'âge de 91 ans

Inhumée à Pouzols Minervois (caveau Fournas)

Mariée le 16 août 1921 à Olonzac avec

Raymond de Fournas de La Brosse

baron de Fabrezan


(Amédée Charles Joseph Raymond René de Fournas de La Brosse)

Ingénieur en chef des chemins de fer

''ECP'' 1919

Croix de Guerre 1914-1918
Ecole Centrale de Paris

Chevalier de la Légion d'honneur

 

le 13 août 1890 à Montbonnot-Saint-Martin (Isère)

Décédé le 1er mars 1966 à Pouzols-Minervois (11) à l'âge de 75 ans

Inhumé à Pouzols Minervois (caveau Fournas)

dont


Gérard 

Propriétaire viticulteur

Croix de guerre 14-18

le 24 septembre 1898 à Olonzac

Décédé le 17 janvier 1985 au Château d'Olonzac à l'âge de 86 ans

Inhumé le 20 janvier 1985 en la chapelle du château d'Olonzac

Marié le 1er juin 1922 à Lizos (65) avec

Madeleine de Castelbajac

(Léontine Louise Marie Madeleine de Castelbajac)

(témoin: Victor de La Forest Divonne, comte de La Forest1859-1936)(mariage religieux célébré le 01.06.1922 en l'église St Michel de Lizos (65, Hautes-Pyrénées)

dont

A été présidente départementale de l'Association d'Entraide des Veuves et Orphelins de Guerre (AEVOG) de l'Hérault
Chevalier dans l'ordre national du Mérite.

Chevalier de l'Ordre national du Mérite.

  • avec Jacques Chevallier (Jacques Lucien Chevallier). Officier d'infanterie.

    ancien élève du Prytanée Corniche brutionne Jean Meyneng - Croix de guerre 39-45 et TOE.
    affecté au 1er Rgt de France, le quitte pour entrer en Résistance et rejoindre les combats sur la poche de Royan et faire la campagne d'Allemagne

    affecté en 1948 en Indochine au 22° RIC, commande le quartier de Long-Thanh

    sert au 151° RI en Sarre, puis est nommé instructeur à l'EAI à St-Maixent

    repart en Indochine avec la 13° DBLE en janvier 1954 dont il commande une compagnie du 1er bataillon.

    Ses notes manuscrites prises pendant la bataille de Diên Biên Phu et parvenues par courrier à Germaine, sa femme, tant que cela était possible, ont été publiées par le général Marcel Bigeard dans Lettres d'Indochine p. 185-198 tome 1, Éditions N°1.

    Liste: mpf_Indochine

    Chevalier de la Légion d'honneur,

    ESM Saint-Cyr, promotion Charles de Foucauld,

    Brution (Prytanée Militaire), parrain de la promotion 1973 de la Corniche Brutionne, matricule 2581B.


    le 17 mars 1921 à Saint-Sauveur-en-Puisaye (89) 

Disparu le 23 avril 1954 à Diên Biên Phu (Tonkin) (Mort pour la France) à l'âge de 33 ans

dont

(Hubert Marie Jean Charles de Veye)

 

le 30 septembre 1900 au Château d'Olonzac

Décédé le 8 février 1910 au Château d'Olonzac à l'âge de 9 ans

Inhumé en février 1910 en la chapelle du château d'Olonzac

 

Repost 0
Published by La Cité du Vatican
commenter cet article
20 décembre 2015 7 20 /12 /décembre /2015 00:00

Conclave - 1565/1566

20 Décembre 1565 à 07 Janvier 1566

 

Repost 0
Published by La Cité du Vatican - dans PAPES
commenter cet article
14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 00:00

Conclave - 1830/1831

14 Décembre 1830 à 02 Février 1831

 

Repost 0
Published by La Cité du Vatican - dans PAPES
commenter cet article
1 décembre 2015 2 01 /12 /décembre /2015 00:00

Conclave - 1799/1800

1er Décembre 1799 au 14 Mars 1800

 

Repost 0
Published by La Cité du Vatican - dans PAPES
commenter cet article
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 00:00

 

Voici les commentaires des dimanches de l'année liturgique C

Repost 0
Published by La Cité du Vatican
commenter cet article
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 00:00

Voici les commentaires des dimanches de l'année liturgique C

Repost 0
Published by La Cité du Vatican
commenter cet article
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 23:00

Thérèse d'Avila, le 500è anniversaire de sa naissance

Présentée par Véronique Alzieu

S'il y a un décalage culturel entre Thérèse d'Avila et nous, on a tout à apprendre de sa relation au Christ et de son aventure intérieure. Véronique Alzieu reçoit frère Anthony-Joseph.

On l'appelait la madre. Thérèse d'Avila a fondé un nombre impressionnant de couvents. Elle a été canonisée en 1622 et déclarée Docteur de l'Eglise par le pape Paul VI en 1970. C'était la première fois qu'une femme était déclarée Docteur de l'Eglise. Comment cette femme ayant vécu il y a 500 ans, en pleine Inquisition, peut-elle encore nous interpeller?

Son histoire se situe au moment où l'Inquisition sévit en Espagne. Teresa Sánchez de Cepeda Dávila y Ahumada est née le 28 mars 1515, en plein âge d'or espagnol. Son grand-père paternel était un juif converti devant l'Inquisition de Tolède, ayant subi de nombreuses humiliations publiques. Une épreuve pour toute la famille, dont les origines juives seront désormais tues.

Thérèse connaît à l'âge de 14 ans la douloureuse épreuve de la mort de sa mère. Epreuve qui a sans doute aussi aiguisé sa conscience sur la condition de la femme à cette époque. Issue d'une famille cultivée, elle a hérité de sa mère un goût pour les romans de chevalerie. Très jeune elle manifeste un talent pour la lecture et l'écriture. Certains y voient la trace de son ascendance juive.

Repost 0
Published by La Cité du Vatican
commenter cet article
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 23:00

eveque00

Vitalis de Guilhon de Lestang

Évêque de Carcassonne (1621-1652)
  • le 23 avril 1588 à Malezieu, diocèse de Mende
  • Décédé le 30 septembre 1652 au château de Villalier (11) à l'âge de 64 ans
  • Inhumé en 1679 dans l' église-cathédrale Saint-Nazaire à Carcassonne 

Père

 


Il avait souhaité durant sa vie d'être enterré dans la cathédrale et dans le même tombeau que Christophe de l'Estang, son oncle
Parents

    Léonard de Guilhon de Lestang

  Après la mort de cet évêque, le Roi nomma François Servien pour lui succéder, le 27 mai 1653

Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans Carcassonne
commenter cet article