Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Diocèses

http://catholique-paris.cef.fr/-45-20-Mot-de-la-semaine-audio-.html
Mot de la semaine de
Mgr André Vingt-Trois

http://www.radionotredame.com/Emissions.asp?Code=488
L'entretien du cardinal
Mgr André Vingt-Trois

http://www.radionotredame.com/Emissions.asp?Code=289
  Paroles d'Evêques

http://www.cef.fr/catho/vieglise/conf_eveque/eveques/index.php

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J -K - L
M - N - O - P - Q - R - S - T - V - W - Z
cardinal hat
The Cardinals of the Holy Roman Church

 General List of Cardinals (112-2007)
http://img256.imageshack.us/img256/8250/vetementscardinal.jpg
Les Cardinaux de la Sainte Eglise romaine

Liste générale des Cardinaux (112-2007)
http://catholique-paris.cef.fr/
L
es diocèses de France
http://www.messesinfo.cef.fr/

http://www.eglise.catholique.fr/ressources-annuaires/guide-de-leglise/dioceses-et-paroisses/carte-des-dioceses.html
15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 00:00

Blason de Achille Liénart

« Miles Christi Jesu »
http://s.couton.free.fr/genealogie/cel/lienart.jpg

 Achille Liénart

Achille Gustave Louis Joseph Liénart ou plus simplement Achille Liénart

 

né le 7 février 1884 à Lille

mort le 15 février 1973

 

communément désigné sous le titre cardinal Liénart

 

évêque de Lille pendant 40 ans. 

 

http://catholique-mission-de-france.cef.fr/diocese/histoire/prelats/liernart.jpg

 

Une telle longévité est assez rare dans l'histoire de l'Église.


« Comment, se demandait-il sans cesse, annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ à un monde de plus en plus marqué par le matérialisme et particulièrement au monde ouvrier ? » D'où le qualificatif de cardinal des ouvriers ou cardinal rouge qui ne recouvre pas cependant la totalité de son action qui s'étendait à tous les milieux.

 

Prêtre à l'église Saint-Christophe de Tourcoing jusqu'en 1928, il devint à 44 ans le plus jeune évêque de France.

 

cardinal français, évêque de Lille


Berretta cardinalizia.png
http://www.virgo-maria.org/D-Mgr-Lefebvre/Genealogie_Mgr-Achille-Lienart/pres1_data/Achille-Lienart2.jpg

Il fut nommé cardinal moins de deux ans plus tard par Pie XI à un moment où celui-ci souhaitait renouveler profondément l'épiscopat français. 

 

Le cardinal Liénart accorda, dans la ligne de ce pontificat, une priorité au développement de l'Action catholique, particulièrement de l'Action catholique spécialisée, moyen privilégié de l'évangélisation dans le diocèse de Lille.

http://www.traditioninaction.org/HotTopics/HTimages_a/A043_Lienart.jpg

 

 

Novateur, il fut l'un des plus ardents partisans du concile de Vatican II et l'un des plus importants parmi les évêques libéraux qui souhaitaient un assouplissement de la discipline, de la liturgie et de la théologie


Éducation et famille

Achille Liénart est issu d'une famille appartenant à la moyenne bourgeoisie lilloise. Il est le deuxième d'une famille de quatre enfants : Anna, Marie-Thérèse et Maurice. Son père, Achille Philippe Hyacinthe Liénart (décédé en 1911) est négociant en toile, et sa mère, née Louise Delesalle, élève ses enfants. Leur train de vie est modeste et la famille est très unie. Quand il prendra ses fonctions d'évêque en 1928, il installera sa mère dans un appartement à l'évêché jusqu'à sa mort en 1932.

http://www.todayscatholicworld.com/cardinal-lienart-cardinal-bea-freemasons.jpg

 

En 1891, il entre au collège jésuite Saint-Joseph, situé depuis 1877 rue de Solférino à Lille, où il obtient en 1901 son baccalauréat de philosophie. Sa vocation apparaît tôt : dès sa sortie du collège, il sait qu'il sera prêtre et intègre le séminaire d'Issy-les-Moulineaux. Il effectue son service militaire, qui durait trois ans, en octobre 1903 au 43e RI à la Citadelle de Lille. Puis il poursuit ses études de séminariste au séminaire Saint-Sulpice à Paris.

Il est ordonné prêtre le 29 juin 1907.[1] Puis il enseigne au séminaire de Saint-Saulve.

Première Guerre mondiale

Au début du conflit, bien qu'ayant été réformé "RD2" en 1907, il signe un engagement le 7 août 1914 et devient l'aumônier volontaire de l'ambulance 3 de la 51e division de réserve qui est envoyée dans les Ardennes pour soutenir les 1er et 10e corps d'armée à Dinant. Il participe, toujours avec la 51e division, à la bataille de la Meuse en août 1914 et à la bataille de la Marne en septembre 1914.

 

Le 23 mars 1915, il est nommé à la division d'infanterie du 3e corps d'armée, puis il devient l'aumônier du 201e RI de 1915 à 1919 qui est un régiment du Nord. Dans les tranchées, il va au secours des blessés et des mourants. Il sera blessé deux fois : une fois à la cuisse le 23 juillet 1916, et à la nuque le 21 août 1916 pendant la campagne de la Somme. À la fin du conflit, il sera démobilisé en mars 1919.

 

Il devient enseignant au Grand Séminaire de Lille et s'intéresse de près aux questions sociales. En 1926, il est désigné curé doyen de l'église Saint-Christophe de Tourcoing et le 6 octobre 1928, évêque de Lille à seulement 44 ans.

Seconde Guerre mondiale

Le 31 mai 1940, la poche de Lille tombe : Lille est occupée. La région Nord-Pas-de-Calais est sous l'autorité de l'Ober Feld Kommandatur ou OFK 670 et de son gouverneur Felzman. Le 5 juin 1940, le cardinal Liénart obtient de Felzman des laissez-passer pour lui ainsi que pour ses collaborateurs afin de pouvoir se déplacer librement en zone « occupée » (le Nord-Pas-de-Calais faisant partie de la zone interdite) et de réorganiser le diocèse de Lille. Le 22 juin 1940, jour de la signature de la convention d'armistice franco-allemande dans la clairière de Rethondes, il est convoqué par Rüdiger, le Regierungspräsident pour le Nord-Pas-de-Calais. Le cardinal s'y présente accompagné de Mgr Lotthe. L'entretien est courtois, le but du cardinal est avant tout de « préserver les conditions pastorales sous l'occupation »[2]

 

Suite aux événements survenus pendant la nuit du 1er au 2 avril 1944 lors du massacre d'Ascq, le cardinal Liénart écrit une lettre de protestation au général von Falkenhausen transmise par l'intermédiaire du général-lieutenant Bertram qui le convoque le soir-même à l'OFK. Les Services Secrets allemands, arrivés sur place l'autoriseront à officier, lui-même, lors de la célébration des funérailles des victimes du massacre le 5 avril 1944.

 

http://utan.lille.free.fr/Photos/lienart.jpg

Blason du cardinal Liénart


Blason du cardinal Liénart


Écartelé: au premier d'azur à la Vierge de la Treille d'argent, au deuxième et troisième de gueules au pont d'argent à trois arches qui est de Pontigny, au quatrième d'azur au livre des Saints Évangiles d'argent chargé de l'alpha et l'oméga de sable. À la croix de sable chargée en cœur du Sacré Cœur d'or, rayonnant, blessé et enflammé de même, brochant sur les partitions. Accompagné de la devise MILES CHRISTI JESU.[3]


Le blason comporte une représentation de la vierge de la Treille : Notre-Dame de la Treille est vénérée à Lille depuis le XIIIe siècle (la ville lui est consacrée en 1634). Le blason a été modifiée en 1954, lorsque le cardinal Liénart accède en plus aux fonctions de prélat de la mission de France, ce qui est symbolisé par le pont à trois arches de Pontigny où est situé le siège de la mission de France.

Hommages

Décorations principales

Sculptures

Lieux

Parcours ecclésiastique

Précédé par Évêque de Lille Suivi par
Mgr Quilliet
Mgr Liénart
1928-1968
Mgr Gand




Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CARDINAUX
commenter cet article
15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 00:00

Blason de Louis-Joseph Maurin

Louis-Joseph Maurin

Armoiries du Cardinal Maurin


http://www.museeciotaden.org/Pages%20C%E9l%E8brit%E9s/Photoceleb/MAURIN1.gif

né à La Ciotat le 15 février 1859

mort à Lyon le 16 novembre 1936

 

homme d'Église français qui fut archevêque de Lyon (19161936)

 

Issu d'une famille de la côte provençale, il étudia au séminaire français de Rome où il obtint les grades de docteur en théologie et de licencié en droit canonique.

Le cardinal MAURIN


1882 - Ordonné prêtre.


1885 - Curé de la Desbrousse.


1890 - Professeur de philosophie à l'Institut Belsunce et aumônier du Lycée.


1895 - Curé de Sainte-Anne.


1899 - Curé de Sainte-Marguerite, puis de Saint-Michel.


1906 - Vicaire général et curé de Saint-Charles (Marseille), puis recteur de Notre-Dame-de-la-Garde et archidiacre de Saint-Martin.


1911 - Évêque de Grenoble.


1916 - Archevêque de Lyon (2 décembre, intronisé le 25 janvier 1917)


1916 - Cardinal avec le titre de cardinal-prêtre de la Trinité des Monts (4 décembre et intronisé par le pape le 12 décembre)

 

Le premier dans l'épiscopat français, il a revendiqué les droits de la France en Syrie et en Palestine, élevé la voix pour la Pologne.

 

Il a également fondé la Ligue pour les droits des catholiques.



 prélat français († 16 novembre 1936), cardinal, archevêque de Lyon.
Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CARDINAUX
commenter cet article
15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 00:00
Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CARDINAUX
commenter cet article
14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 00:00

Evêques d'Alet

Robert du Bosc

( ? - Mende, 14 février 1408)
Abbé de Bourg-Dieu
Evêque-Comte d'Alet (1386)
puis Evêque de Couserans (1390)
puis Evêque de Mende et Comte de Gévaudan (1390)
Repost 0
Published by La Cité du Vatican - dans EVEQUES
commenter cet article
14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 00:00

Archevêques de Fribourg-en-Brisgau

(Freiburg im Breisgau)

Conrad Gröber

(Meßkirch, 1er avril 1872 - Fribourg-en-Brisgau, 14 février 1948)

Evêque de Meissen (1931)
puis Archevêque de Fribourg (1932)

 

Repost 0
Published by La Cité du Vatican - dans ARCHEVEQUES
commenter cet article
14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 00:00

 

 

Repost 0
Published by La Cité du Vatican - dans PAPES
commenter cet article
14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 00:00

Blason de Pierre Veuillot

 Pierre Veuillot

http://www.paris.catholique.fr/IMG/jpg/RBJ125.jpg



cardinal français de l'Église catholique romaine
 
Né le 5 janvier 1913 à Paris

Décédé le  14 février 1968

inhumé à Notre-Dame de Paris

Il est ordonné prêtre le 26 mars 1939

 

Il exerça des fonctions pastorales dans une banlieue de Paris avant d'être appelé en 1942 au Vatican où il travailla à la Secrétairerie d'État.

 

En 1949, il fut choisi par le pape Pie XII pour assister le substitut à la Secrétairerie d'État en charge des affaires extraordinaires, Mgr Giovanni Battista Montini (le futur Paul VI).

 

Le 7 juin 1959 le pape Jean XXIII le nomma évêque d'Angers puis, le 12 juin 1961, coadjuteur de l'archevêque de Paris avec le titre d'évêque titulaire de Constantia en Thrace. Il succéda à l'archevêque de Paris le 1er décembre 1966.

Lors du consistoire du 26 juin 1967 il fut créé cardinal par le pape Paul VI avec le titre de cardinal-prêtre de Saint-Louis-des-Français.

 

Il mourut subitement de leucémie le 14 février 1968, n'étant âgé que de 55 ans et n'ayant été cardinal que pendant quelques mois.

 

Il était apparenté à Louis Veuillot.



 cardinal français, archevêque de Paris 
Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CARDINAUX
commenter cet article
14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 00:00

 

 Blason de Pierre Paulin Andrieu
http://www2.fiu.edu/~mirandas/tn_andrieu_gif.jpg

 né le 8 décembre 1849 à Seysses

 

mort le 14 février 1935 à Bordeaux

 

homme d'Église, évêque, puis archevêque et cardinal français.

Biographie

Ordonné prêtre à Toulouse en 1874, Pierre Paulin Andrieu fut nommé évêque de Marseille en 1901, créé cardinal par le pape Pie X en 1907, puis archevêque de Bordeaux en 1909.




Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CARDINAUX
commenter cet article
14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 00:00

 François de La Rochefoucauld
Image illustrative de l'article François de La Rochefoucauld (1558-1645)

 évêque de Senlis

cardinal
Berretta cardinalizia.png
 grand aumônier de France
Commandeur de l'Ordre du Saint-Esprit, Grand Aumônier de France (1618)


le 8 décembre 1558 à Paris

Décédé le 14 février 1645 à l'âge de 86 ans

Parents

Biographie 

Le peintre Claude Vignon, réalisa en 1645, une série de trente tableaux pour les cérémonies funébres du cardinal

  • [1] Œuvre de Claude Vignon
"François de la Rochefoucaud, premierement Evéque de Clermont en Auvergne, puis de Senlis, et Cardinal tres-illustre, Abbé de Tournus et de Sainte Geneviéve du Mont à Paris, et Grand Aumosnier de France, lequel (comme remarque fort bien un celebre Ecrivain de ce temps) (5) a grandement honoré l'Eglise par ses livres qu'il a écrit de l'Authorité de l'Eglise, et de l'Estat Ecclesiastique, et autres traittez, et par son integrité, sa pieté, et son zele ardent en tout ce qui concerne la gloire de Dieu, l'advancement spirituel des ames; et sur tout par sa vie exemplaire, et par sa doctrine il a merité la qualité de Miroir des Prelats, et est mort en estime de sainteté, le 14. de Fevrier de l'an 1645. Plusieurs Peres Jesuites et Chanoines Reguliers de Saint Augustin, ont écrit sa vie...."
Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CARDINAUX
commenter cet article
14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 00:00

Blason de Charles-Philippe Place

 Charles-Philippe Place

 né le 14 février 1814 à Paris

 

mort le 5 mars 1893 à Rennes

 

homme d'Église, évêque, puis archevêque et cardinal français.

Biographie 

Il fut ordonné prêtre en 1850, évêque de Marseille en 1866 puis archevêque de Rennes en 1878.

 

 

Berretta cardinalizia.pngEn 1886, il fut créé cardinal par Léon XIII




Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CARDINAUX
commenter cet article