Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Diocèses

http://catholique-paris.cef.fr/-45-20-Mot-de-la-semaine-audio-.html
Mot de la semaine de
Mgr André Vingt-Trois

http://www.radionotredame.com/Emissions.asp?Code=488
L'entretien du cardinal
Mgr André Vingt-Trois

http://www.radionotredame.com/Emissions.asp?Code=289
  Paroles d'Evêques

http://www.cef.fr/catho/vieglise/conf_eveque/eveques/index.php

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J -K - L
M - N - O - P - Q - R - S - T - V - W - Z
cardinal hat
The Cardinals of the Holy Roman Church

 General List of Cardinals (112-2007)
http://img256.imageshack.us/img256/8250/vetementscardinal.jpg
Les Cardinaux de la Sainte Eglise romaine

Liste générale des Cardinaux (112-2007)
http://catholique-paris.cef.fr/
L
es diocèses de France
http://www.messesinfo.cef.fr/

http://www.eglise.catholique.fr/ressources-annuaires/guide-de-leglise/dioceses-et-paroisses/carte-des-dioceses.html
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 00:00

Composition archevèque.svg
Blason de Michel Méranville
Michel Méranville

Gilbert Marie Michel Méranville

 né le 4 février 1936 au Vauclin en Martinique

 évêque catholique français, archevêque de Fort-de-France depuis 2004.

Biographie 

Formation

Après avoir obtenu un diplôme de programmeur d'exploitation informatique et un diplôme d'Études comptables supérieures au Conservatoire national des arts et métiers (CNAM), Michel Méranville est entré au séminaire et a suivi sa formation théologique à l'Université pontificale urbaniana à Rome où il a obtenu une licence en théologie.

Il a été ordonné prêtre le 20 décembre 1959 à Rome pour l'archidiocèse de Fort-de-France.

Principaux ministères 

Après avoir été vicaire aux Terres-Sainville (quartier de Fort-de-France) puis à Lamentin (Martinique), il a été aumônier de lycée et de la Jeunesse étudiante chrétienne (JEC), avant de redevenir vicaire aux Terres-Sainville.

De 1966 à 1970, son ministère sacerdotal le conduit en métropole. De retour en Martinique, il est aumônier de lycée puis des prisons avant d'être nommé curé de la cathédrale de Fort-de-France de 1981 à 2004.

Nommé archevêque de Fort-de-France le 14 novembre 2003, il est consacré le 18 avril 2004.


Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans ARCHEVEQUES
commenter cet article
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 00:00

Blason de Louis-Albert Vachon

 Louis-Albert Vachon


né le 4 février 1912 à Saint-Frédéric-de-Beauce au Québec

 mort à Québec le 29 septembre 2006

 cardinal canadien, archevêque de Québec de 1981 à 1990.

Biographie 

Prêtre 

Au Québec, Louis-Albert Vachon étudie dans les facultés de philosophie et de théologie catholique. Il est ordonné prêtre le 11 juin 1938 par le cardinal Jean-Marie-Rodrigue Villeneuve. Après avoir obtenu un doctorat en philosophie de l'Université Laval en 1947, il devient en 1949 docteur en théologie de l'Angelicum de Rome.

De retour au Canada, il enseigne à l'Université Laval, d'abord en philosophie puis en théologie jusqu'en 1955. Il y est ensuite nommé vice-recteur en 1959 puis recteur de 1960 à 1972. Il est aussi supérieur du Grand Séminaire de Québec. En 1960, il devient vicaire général du diocèse.

Évêque 

Le 4 avril 1977, le pape Paul VI le nomme évêque auxiliaire de Québec avec le titre d'évêque titulaire (ou in partibus) de Mesarfelta. Il est consacré le 14 mai suivant par le cardinal Maurice Roy.

En 1981, il est nommé archevêque de Québec et primat de l'Église canadienne.

Berretta cardinalizia.png

Cardinal 

Le pape Jean-Paul II, qu'il a accueilli lors de sa visite au Canada en 1984, le crée cardinal lors du consistoire du 25 mai 1985 avec le titre de cardinal-prêtre de S. Paolo della Croce a “Corviale”.

Le cardinal Vachon s'est fait remarquer pour avoir exigé que la visite du pape commence par la ville de Québec, siège primatial de l'Église canadienne, plutôt qu'à Ottawa, comme le voulait la diplomatie canadienne.[1]

En 1987, il révoque le statut d'association pieuse de l'Armée de Marie et lui reproche son caractère sectaire, avec l'appui de Joseph Ratzinger, alors préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi.

Il se retire en 1990 devenant ainsi archevêque émérite. Il s'éteint à Québec le 29 septembre 2006[1].

L'ancien élève et évêque de Québec, Maurice Couture, et Jean-Guy Paquet, ancien recteur de l'Université Laval, lui attribuaient la capacité d'être à la fois un intellectuel d'une grande prestance et un être terre-à-terre et réaliste[2].

Mgr Vachon fut le dernier recteur de l'Université Laval à appartenir au clergé catholique, son successeur immédiat Larkin Kerwin étant un laïc.

Honneurs 

« Homme de foi et de culture, il chercha, tout au long de son ministère, à fortifier la qualité de la vie chrétienne du peuple dont il avait la charge pastorale et à faire grandir son esprit mission »

(Benoît XVI, 1er octobre 2006)

  1. a et b Therrien, Yves, La prestance d'un chef, Journal Le Soleil (Québec), 30 septembre 2006, p. 3
  2. Allard, Marc, Une vie en souvenirs, Journal Le Soleil (Québec), 30 septembre 2006, p. 2.



Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CARDINAUX
commenter cet article
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 00:00

Composition évèque.svg

Blason de François Delamaire
 François Delamaire
Portrait de François Delamaire

François-Marie-Joseph Delamaire

 

archevêque français

 

né à Paris le 4 février 1848

décédé à Cancale le 21 juillet 1913.

 

Il fut évêque de Périgueux du 5 avril 1901 au 3 septembre 1906, date à laquelle il est nommé archevêque coadjuteur de Cambrai.

Il en sera l'archevêque titulaire quelques mois seulement, du 7 février 1913 à sa mort le 21 juillet suivant.

Bibliographie 

  • « Mgr Delamaire, archevêque de Cambrai », in Le Pèlerin, n° 1909, 3 août 1913, p. 4 (nécrologie)



Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans ARCHEVEQUES
commenter cet article
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 00:00

Blason de Pierre de Bérulle

Image de Pierre de Bérulle
 Pierre de Bérulle

né le 4 février 1575
 décédé le 2 octobre 1629

Berretta cardinalizia.png cardinal

homme d'État français, représentant majeur de l'École française de spiritualité.

religieux français, théologien catholique fondateur des Oratoriens

Biographie 

Il naquit au château de Cérilly (aujourd'hui dans l'Yonne) à côté du village de Bérulle, (aujourd'hui dans l'Aube), près d'Aix-en-Othe. Il étudia auprès des jésuites et à l'Université de Paris et, encore jeune, il écrivit un Discours sur l'abnégation intérieure. Peu après son ordination, en 1599, il aida le cardinal Duperron dans sa controverse avec les protestants (dont entre autres Philippe de Mornay) et convertit de nombreuses personnes. Avec Madame Acarie, en 1604, il introduisit en France les carmélites réformées par sainte Thérèse d'Avila malgré les difficultés que lui firent les carmes qui auraient voulu qu'elles dépendent de leur ordre.

 

Il fut surtout à l'origine de la Société de l'oratoire de Jésus qu'il créa en France en 1611 sur le modèle de la Congrégation de l'oratoire qu'avait formée quelques années plus tôt saint Philippe Néri à Rome. Eu égard aux différences de temps et de lieu la congrégation française différait sur quelques points importants de l'Oratoire italien. Les oratoriens français participent à la réforme du clergé au dix-septième siècle. Le célèbre jésuite Coton disait de cette congrégation qu'elle était « nécessaire pour l'Église » et saint François de Sales a dit de son côté qu'il ne connaissait « rien de plus saint et de plus utile pour l'Église et pour Dieu »

 

Pierre de Bérulle joua également un rôle important comme homme d'État, en devenant chef du Conseil de la Reine Mère, Marie de Médicis. Il fut en outre l'un des membres influents du parti dévot ce qui lui valut l'inimitié de Richelieu. Il obtint les dispenses nécessaires de Rome pour le mariage d'Henriette Marie de France, fille du roi Henri IV, avec Charles Ier d'Angleterre et fut son aumônier pendant la première année de son séjour en Angleterre. Après qu'il eut réconcilié Louis XIII avec sa mère, Marie de Médicis, il fut nommé conseiller d'État, mais en raison de sa politique favorable à l'Autriche et opposée à celle de Richelieu, celui-ci l'écarta rapidement du pouvoir. En 1627 il fut créé cardinal, dignité qu'il eût refusée sans l'ordre exprès que lui fit le pape de l'accepter. Il mourut subitement en célébrant la messe.

 

Pierre de Bérulle est inhumé depuis 1955 dans la chapelle du Collège de Juilly (collège oratorien) avec Charles de Condren, son successeur, qui fut le fondateur de cet établissement.

Spiritualité 

Ce qui fait l'intérêt majeur d'un homme comme Pierre de Bérulle, c'est la place qu'il occupe dans l'histoire de la spiritualité. Il compose de nombreux ouvrages dont les plus connus sont L'élévation sur Sainte Madeleine, La vie de Jésus et surtout Les grandeurs de Jésus qui lui valut le titre « d'Apôtre du verbe incarné » décerné par le Pape.

L'année 1607 est décisive pour l'avenir de Pierre de Bérulle qui, animé d'une grande inspiration spirituelle, refuse le préceptorat du dauphin, et se consacre à la personne du Verbe incarné, selon son expression. Cela aboutit à la rédaction du Discours de l'Estat et des grandeurs de Jésus en 1623 qui est la somme de ses contemplations mystiques, reliant l'humanité du Christ à l'être essentiel de Dieu.

On reconnaît en lui l'initiateur de ce que l'on a appelé « l'École Française de Spiritualité » qui a énormément marqué le clergé français, à travers de nombreuses familles religieuses (Oratoriens, Eudistes, Sulpiciens, Lazaristes, etc.)

L'édition critique de ses œuvres complètes est en voie de parution. Huit volumes, contenant toutes ses œuvres, ainsi que deux volumes sur cinq de sa correspondance, sont maintenant disponibles aux éditions du Cerf.

Conversions 

Bibliographie 

  • Jean-Félix Nourrisson : Le cardinal de Bérulle, sa Vie et ses Écrits, 1856
  • Abbé Michel Houssaye : M. de Bérulle et les Carmélites; Le Père de Bérulle et l'oratoire de Jésus; Le Cardinal de Bérulle et Richelieu (3 volumes, 1872-1876)
  • H. Sidney Lear : Priestly Life in France in the Seventeenth Century (Londres, 1873).
  • Francois Monfort : Petite vie du cardinal de Bérulle, (Paris, 1997)
  • Raymond Deville : L'école française de spiritualité, (Paris, Desclée de Brouwer, 1987)
  • Richard Cadoux : Bérulle et la question de l'homme, (Paris, 2005)
  1. Article d'Henri Caffarel, dans La Croix, 18 mai 1979.
Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CARDINAUX
commenter cet article
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 00:00

Sisinnius

Immagine di papa Sisinnio

(mort le 4 février, 708)

 

pape pendant environ trois semaines en 708.

 

Syrien de naissance, il fut consacré vers le 15 janvier 708.

 

Il était affligé de goutte et ne pouvait se nourrir lui-même, cependant il était doté d'un fort caractère et voulait le bien de l'Église.

 

Il donna des ordres pour faire de la chaux qui servirait à réparer les murs de Rome, et avant sa mort il consacra un évêque pour la Corse.

 

Le pape Sisinnius fut enterré dans la basilique Saint-Pierre de Rome.

 

Voir aussi : Liste des dix règnes pontificaux les plus courts

Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans PAPES
commenter cet article
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 00:01
1814

 Pie VII (1742/1823) longea les murs de Carcassonne et fit un bref arrêt le 3 février 1814, incognito, car à l'époque il était prisonnier de l'Empereur Napoléon Ier

pie-vii.jpg
Pie VII
-----

*A lire: Dans le quotidien L'INDEPENDANT du 10/02/2008, l'article de Jean-Louis Bonnet sur le passage du pape Pie VII.




1948

 Ouverture du procès du http://www.librarything.com/picsizes/fd/d5/5d7a6d6c2d83e399afb84bd5651c203e.jpg cardinal Mindzsenty, primat de Hongrie, qui sera condamné à la prison à vie, sur accusations de complot et d'espionnage.


1954
Manifeste des prêtres ouvriers contre la décision de {{{légende}}} Pie XII d'arrêter leur mission.


1998
http://mylifeofcrime.files.wordpress.com/2006/12/karla-tucker-lg.jpg Karla Faye Tucker est la première femme à être exécutée pour meurtre au Texas depuis 1863.

Tous les appels à la clémence, dont ceux du pape {{{légende}}} Jean-Paul II, des Nations unies et du Parlement européen, sont restés sans réponse.

La jeune femme avait été condamnée à mort en 1984 pour avoir assassiné avec l'aide d'un complice un couple à coups de piolet.

2009
Rencontre avec les évêques de France

 

Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans EVENEMENTS
commenter cet article
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 00:00

Décès de Mgr Ignace Sambar Talkena


L'Evêque émérite de Kara, Mgr Ignace Sambar Talkena s’est éteint dans la nuit de dimanche à Lundi au CHU Sylvanus Olympio de Lomé où il était  en soins intensifs depuis 1 mois.


La Conférence des évêques du Togo (CET) a fait part mardi de « sa profonde tristesse »


Né à Baga dans le diocèse de Kara le 31 Mars 1935

 

Ignace Sambar Talkena devient évêque le 30 Novembre 1996 et ordonné le 6 Janvier 1997 par le Pape Jean Paul II au Vatican.


En 2009, il abandonne son sacerdoce en raison de problèmes de santé.

 

Repost 0
Published by La Cité du Vatican - dans EVEQUES
commenter cet article
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 00:00

Archevêques de Sens

Hugues de Toucy

( ? - 3 février 1168)

Préchantre de Sens
Archevêque de Sens (1142)

 

Repost 0
Published by La Cité du Vatican - dans ARCHEVEQUES
commenter cet article
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 00:00

Blason de Corrado Bafile
Corrado Bafile
http://www.santiebeati.it/immagini/Thumbs/88185/88185B.JPG

 cardinal italien, qui connut 9 papes

né le 4 juillet 1903 à L'Aquila en Italie
mort à 101 ans le 3 février 2005

 cardinal italien de l'Église catholique romaine

préfet de la congrégation pour les causes des saints de 1976 à 1980.

Repères biographiques 

Études

Né près de L'Aquila, en Italie, Corrado entreprend des études en chimie à Munich en Allemagne avant d'obtenir un doctorat en droit à Rome en 1926. Il exerce le droit pendant 6 ans avant d'étudier à l'Université pontificale grégorienne.

Prêtre 

Il est ordonné prêtre à Rome le 11 avril 1936 pour le diocèse de L'Aquila. Il obtient ensuite un nouveau doctorat en droit canon à l'Université pontificale du Latran tout en suivant les cours de l'Académie pontificale ecclésiastique.

Il reste à Rome où il travaille à la Secrétairerie d'État jusqu'en 1960.

Évêque

Nommé nonce apostolique en Allemagne par le pape Jean XXIII le 13 février 1960 avec le titre d'archevêque in partibus d'Antiochia in Pisidia, il est consacré le 19 mars suivant par le pape en personne.

Il reste à ces fonctions jusqu'en 1975, date à laquelle le pape Paul VI le nomme à la tête de la Congrégation pour les causes des saints.

Berretta cardinalizia.png

Cardinal 

Il est créé cardinal lors du consistoire du 24 mai 1976 avec le titre de cardinal-diacre de S. Maria in Portico. En 1987, il est élevé à l'ordre des cardinaux-prêtres.

 

Le cardinal Bafile prend sa retraite de la curie en 1980 et perd sa qualité d'électeur en cas de conclave à son 80e anniversaire en 1983.

Il reste en assez bonne santé pour être reçu par le pape Jean-Paul II pour son 100e anniversaire en 2003.
http://www.santiebeati.it/immagini/Thumbs/88185/88185A.JPG

Il décède en 2005 à l'âge de 101 ans
Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CARDINAUX
commenter cet article
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 00:00
Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans EVEQUES
commenter cet article