Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Diocèses

http://catholique-paris.cef.fr/-45-20-Mot-de-la-semaine-audio-.html
Mot de la semaine de
Mgr André Vingt-Trois

http://www.radionotredame.com/Emissions.asp?Code=488
L'entretien du cardinal
Mgr André Vingt-Trois

http://www.radionotredame.com/Emissions.asp?Code=289
  Paroles d'Evêques

http://www.cef.fr/catho/vieglise/conf_eveque/eveques/index.php

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J -K - L
M - N - O - P - Q - R - S - T - V - W - Z
cardinal hat
The Cardinals of the Holy Roman Church

 General List of Cardinals (112-2007)
http://img256.imageshack.us/img256/8250/vetementscardinal.jpg
Les Cardinaux de la Sainte Eglise romaine

Liste générale des Cardinaux (112-2007)
http://catholique-paris.cef.fr/
L
es diocèses de France
http://www.messesinfo.cef.fr/

http://www.eglise.catholique.fr/ressources-annuaires/guide-de-leglise/dioceses-et-paroisses/carte-des-dioceses.html
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 00:00
Pélage Ier


 né à Rome vers l'an 500

pape de 556 à 561

 C'est l'empereur Justinien qui l'imposa comme pape.

 Il condamna l'origénisme.

4 mars : Décès du pape de Rome Pélage Ier

Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans PAPES
commenter cet article
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 00:00

Archevêques de Fribourg-en-Brisgau

(Freiburg im Breisgau)

Eugen Seiterich

(Karlsruhe, 9 janvier 1903 - Fribourg-en-Brisgau, 3 mars 1958)

Evêque titulaire de Binda, suffragant de Fribourg (1952)
puis Archevêque de Fribourg (1954)

 

Repost 0
Published by La Cité du Vatican - dans ARCHEVEQUES
commenter cet article
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 00:00

Evêques de Namur 

Jean Dave


Jean Dave - Photo IRPA 153439
(Namur, 1531 - Namur, 3 mars 1595)
Chanoine (1557)
puis Ecolatre (1576)
puis Doyen (1580) de Namur

Evêque de Namur (1593)
http://www.heraldique.org/

 

Repost 0
Published by La Cité du Vatican - dans ARCHEVEQUES
commenter cet article
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 00:00

Conclave du 2 Mars - 3 mars 1431  


(Eugenius IV)

(IV Eugène)


Pope Martin V died on February 20, 1431.

 

Le pape Martin V mourut le 20 Février, 1431.  

 

Cardinal Gabriele Condulmer ,

Can. Cardinal Condulmer Gabriele , Can. Reg. Reg. of Saint Augustine of S. Giorgio in Alga , was elected his successor on March 3, 1431 and took the name of Eugenius IV .

During this sede vacante , there were some twenty-three men who were cardinals, but the College itself considered that it had a valid membership of nineteen.

Juan Casanova , OP, and Guillaume Raguenel de Montfort had been created without publication (an innovation of Pope Martin V). de Saint-Augustin de S. Giorgio in Alga, a été élu son successeur sur Mars 3, 1431 et prit le nom d'Eugène IV.

 

Au cours de cette sede vacante, il y avait quelque vingt-trois hommes qui étaient les cardinaux, mais le Collège lui-même estimé qu'il avait un membre valide de dix-neuf. Juan Casanova , OP, et Guillaume Raguenel de Montfort a été créé sans publication (une innovation du pape Martin V). A third, Domenico Capranica , had been created and published a cardinal, but had not yet been received by the Sacred College of Cardinals. Un troisième, Domenico Capranica , avait été créé et publié un cardinal, mais n'avait pas encore été reçu par le Sacré Collège des Cardinaux. In addition, one other cardinal, Philip Repington , Can. En outre, un autre cardinal, Philip Repington , Can. Reg. Reg. of Saint Augustine, was in complete retirement in England, and had not been acknowledged as a member of the college since at least 1409. de saint Augustin, a été à la retraite complète en Angleterre, et n'avait pas été reconnu comme un membre de l'Ordre depuis au moins 1409. Consequently, the college itself considered that it had a valid membership of nineteen. Par conséquent, le collège lui-même estimé qu'il avait un membre valide de dix-neuf. Of the nineteen cardinals, six were absent entirely from the election. Sur les dix-neuf cardinaux, six ont été entièrement absent de l'élection. The remaining thirteen were the electors present in the conclave. Les treize autres ont été les électeurs présents dans le conclave. (Notes provided by Dr. Francis A. Burkle-Young, author of Passing the Keys .) (Notes fournies par le Dr Francis A. Burkle-Young, auteur de L'adoption de la Keys.)

- Antonio Correr , Can. - Antonio Correr , Can. Reg. Reg. of Saint Augustine of S. Giorgio in Alga , bishop of Ostia e Velletri. de Saint-Augustin de S. Giorgio in Alga, évêque d'Ostie e Velletri.
- Giordano Orsini , iuniore , bishop of Sabina, grand penitentiary. - Giordano Orsini , iuniore, évêque de Sabine, grand pénitencier.
- Gabriele Condulmer , Can. - Gabriele Condulmer , Can. Reg. Reg. of Saint Augustine of S. Giorgio in Alga , title of S. Maria in Trastevere. (Elected Pope Eugenius IV) de Saint-Augustin de S. Giorgio in Alga, le titre de S. Maria in Trastevere. (élu pape Eugène IV)
- Antonio Panciera , title of S. Susanna. - Antonio Panciera , le titre de S. Susanna.
- Branda Castiglione , title of S. Clemente. - Branda Castiglione , le titre de Saint-Clément.
- Jean de la Rochetaillée , title of S. Lorenzo in Lucina. - Jean de La Rochetaillée , le titre de S. Lorenzo in Lucina.
- Antonio Casini , title of S. Marcello. - Antonio Casini , le titre de S. Marcello.
- Niccolò Albergati , O.Carth., title of S. Croce in Gerusalemme, administrator of Bologna. - Niccolò Albergati , O. Carth., le titre de S. Croce in Gerusalemme, administrateur de Bologne.
- Alfonso Carrillo de Albornoz , deacon of S. Eustachio. - Alfonso Carrillo de Albornoz , diacre de S. Eustachio.
- Lucido Conti , deacon of S. Maria in Cosmedin. - Lucido Conti , diacre de S. Maria in Cosmedin.
- Ardicino della Porta , seniore , deacon of Ss. - della Porta Ardicino , seniore, diacre de SS. Cosma e Damiano. Cosma e Damiano.
- Prospero Colonna , deacon of S. Giorgio in Velabro. - Prospero Colonna , diacre de S. Giorgio in Velabro.
- Giuliano Cesarini , seniore , deacon of S. Angelo in Pescheria. - Giuliano Cesarini , seniore, diacre de S. Angelo in Pescheria.

Cool Archives

The following cardinals did not participate in the conclave: Les cardinaux suivants n'ont pas participé au conclave:
- Pierre de Foix , OFM, le vieux , title of S. Stefano al Monte Celio. - Pierre de Foix , OFM, Le Vieux, le titre de S. Stefano al Monte Celio.
- Louis Aleman , CRSJ, title of S. Cecilia, administrator of Arles, France. - Louis Aleman , CRSJ, le titre de S. Cecilia, administrateur de Arles, France.
- Henry Beaufort , title of S. Eusebio, bishop of Winchester, England. - Henry Beaufort , le titre de S. Eusebio, évêque de Winchester, en Angleterre.
- Juan de Cervantes , title of S. Pietro in Vincoli. - Juan de Cervantes , le titre de S. Pietro in Vincoli.
- Hugues de Lusignan , deacon of S. Adriano. - Hugues de Lusignan , diacre de S. Adriano.
- Domingo Ram i Lanaja , Can. - Ram-Domingue i Lanaja , Can. Reg. Reg. of Saint Augustine, title of Ss. de Saint Augustin, le titre de l'art. Giovanni e Paolo. Giovanni e Paolo.

Repost 0
Published by La Cité du Vatican - dans PAPES
commenter cet article
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 00:00

mort le 3 mars 1966 à Naples

homme d'Église italien

créé cardinal par le pape Jean XXIII en 1958
Assistant du Trône pontifical (1949)
Evêque de Pozzuoli (1934)
puis Archevêque titulaire de Thessalonique, coadjuteur de Naples (1950)
Administrateur apostolique ad vitam de Pozzuoli (1950)
puis Archevêque de Naples (1958)
Administrateur apostolique ad personam de Pozzuoli (1958)
Cardinal-Prêtre (1958), puis Cardinal de San Callisto (1958)

Biographie 

Jeunesse 

Électeur et conseiller du pape, Alfonso Castaldo était le fils d'Aniello Castaldo et de Marianna Crispino, le troisième de cinq enfants.

 

Il fut baptisé le 10 novembre 1890 par son oncle paternel.

 

Il commença l'école élémentaire à Casoria.


Influencé par Mgr Francesco Morano et le père Luigi Mogliano, il fut convaincu et décida de poursuivre une carrière ecclésiastique.

 

Il continua ses cours au séminaire de Cerreto Sannita (petit village situé à 60 km de Naples) jusqu'à l'obtention de la licenza ginnasiale (équivalent du brevet des collèges) puis fit ses études au Séminaire de Pozzuoli et ensuite au séminaire de Naples enfin il entra à l'université Théologique de lettre et de philosophie à Naples.

Prêtre 

Ordonné prêtre pour le diocèse de Naples par Mgr Angelo Jannachino le 8 juin 1913, Alfonso Castaldo servit à Cerreto Sannita avant de rejoindre l'armée italienne comme aumônier pendant la Première Guerre mondiale de 1915 à 1918.

 

De retour, on lui confia l'église de Casoria, sa ville natale jusqu'en 1934.

Évêque 

Le 27 mars 1934, le pape Pie XI le nomma évêque de Pozzuoli (Province de Naples)

 

Il recevra sa consécration épiscopale le 30 juin cette même année par le cardinal Alessio Acalesi, archevêque de Naples.

 

Le 14 janvier 1950, le pape Pie XII le nomme archevêque coadjuteur de Naples, avec le titre d'archevêque in partibus de Thessalonique et administrateur apostolique de Pozzuoli.

 

Il devient archevêque de Naples le 7 février 1958.

Cardinal

Berretta cardinalizia.png

Lors du consistoire du 15 décembre de la même année, le pape Jean XXIII le crée cardinal avec le titre de cardinal-prêtre de Saint Calixte (San Callisto)

 

Il rejoint en 1962 le Concile du Vatican désigné depuis lors sous le nom de Vatican II.

 

En 1963, il participa avec les 79 autres cardinaux présents lors du conclave, à l'élection du nouveau pape.

 

C'est Paul VI qui fut élu le 21 juin 1963 à l'âge de 65 ans, au sixième tour de scrutin.

 

Le cardinal Alfonso Castaldo était respecté et aimé par les Napolitains, pour son implication sociale, charitable et éducationnelle.

 

Dans sa ville natale, une rue porte son nom Via Cardinale Alfonso Castaldo.

 

Il meurt le 3 mars 1966 à Naples dans sa résidence Palazzo Filomarino via Benedetto Croce.

 

Ses funérailles furent célébrés dans la cathédrale Duomo de Naples, par le cardinal Francesco Morano.

 

Il repose dans la petite chapelle de la crypte de San Gennaro, le Saint Patron de Naples.

Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CARDINAUX
commenter cet article
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 00:00


Pélage Ier

né à Rome vers l'an 500, est pape de 556 à 561.


C'est l'empereur Justinien qui l'imposa comme pape.

 Il condamna l'origénisme.

Précédé par Pélage Ier Suivi par
Vigile
Emblem of the Papacy SE.svg
Liste des papes
Jean III



Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans PAPES
commenter cet article
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 00:00

Armoiries pontificales de Léon XIII


{{{légende}}}

Intronisation du pape Léon XIII

né Vincenzo Gioacchino Raffaele Luigi Pecci (2 mars 1810 - 20 juillet 1903), est le 257e pape de l'Église catholique (nom latin : Leo XIII ; nom italien : Leone XIII).

Ayant succédé au pape Pie IX le 20 février 1878, il régna jusqu'à sa mort en 1903.

Il est enterré à la basilique du Latran.

Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans PAPES
commenter cet article
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 00:00

Armoiries pontificales de Eugène IV



Neveu de {{{légende}}} Grégoire XII, Gabriele Condulmer devient le 207e pape sous le nom d'{{{légende}}} Eugène IV.


Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans PAPES
commenter cet article
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 00:00

Armoiries pontificales de Clément VIII


{{{légende}}}


 Clément VIII


(en latin Clemens VIII, en italien Clemente VIII)

 de son nom de baptême Ippolito Aldobrandini

né à Fano le 24 février 1536

 mort à Rome le 3 mars 1605
 229e pape du 30 janvier 1592 au 3 mars 1605.

Jeunesse et éducation 

Né à Fano dans une famille de la noblesse florentine, la famille Aldobrandini, dont il devait faire la fortune, Ippolito étudia le droit sous la direction de son père, juriste fort capable ; il fit carrière dans l'Église comme juriste, d'abord avocat consistorial puis auditeur à la Rote romaine et à la Daterie apostolique.

Cardinal 

Ippolito Aldobrandini créé fait cardinal en 1585 par le pape Grégoire XIII. Sixte-Quint le nomma grand pénitencier en janvier 1586 et en 1588 l'envoya comme lègat en Pologne.

Il se plaça sous la direction du réformateur Philippe Neri, qui depuis trente ans était son confesseur. Aldobrandini gagna la reconnaissance des Habsbourg par ses efforts diplomatiques en Pologne qui réussirent à obtenir la libération de l'archiduc Maximilien qui avait prétendu au trône de Pologne, avait été vaincu et avait été emprisonné.

Papauté 

Élection 

La mort d'Innocent IX en 1591 fut suivie d'un conclave orageux, où une minorité déterminée de cardinaux italiens refusait d'obéir aux injonctions de Philippe II d'Espagne. Il se tint à Rome du 10 au 30 janvier 1592. Le choix du cardinal Aldobrandini fut considéré comme le présage d'une politique pontificale plus équilibrée et plus libérale dans les affaires européennes. Il prit le nom de Clément VIII qui précisément n'avait pas de signification politique. Il se montra un pape capable, avec une énorme capacité de travail et voyant les détails avec l'œil d'un avocat. Homme d'État avisé, il visa par sa politique à libérer la papauté de la tutelle espagnole.

En 1597, il fonda la Congrégation de Auxiliis chargée de régler la controverse théologique entre dominicains et jésuites concernant le rôle respectif de la grâce efficace et du libre arbitre. Le débat semblait se diriger vers une condamnation du point de vue moliniste qui donnait la primauté au libre arbitre sur la grâce efficace ; mais, parmi d'autres considérations, le fait que les jésuites eussent acquis une grande influence et que, à côté du pouvoir politique et théologique important qu'ils avaient acquis en l'Europe, ils menaient également plusieurs missions à l'étranger (réductions jésuites en Amérique du Sud, missions en Chine, etc), conduisit le Pape à s'abstenir de les condamner officiellement. En 1611, et à nouveau en 1625, un décret interdit toute discussion sur la question, quoique la décision fût uniformément contournée par la publication de commentaires sur Thomas d'Aquin.

Jubilé de 1600 

Au cours du Jubilé de 1600, décrété par la bulle Annus Domini placabilis du 19 mai 1599, trois millions de pèlerins visitèrent les lieux saints, dont 200 000 le jour de Pâques. Le Synode de Brest qui eut lieu en 1595 en Lituanie permit à une grande partie du clergé et du peuple ruthènes de se réunir à Rome. La Porte Sainte, ouverte le 31 décembre 1599, fut refermée le 13 janvier 1601.

Canonisations et béatifications 

Clément VIII canonisa Hyacinthe de Cracovie (17 avril 1594), Julien de Cuenca (18 octobre 1594), et Raymond de Peñafort (1601).

Application plus sévère des lois 

Clément VIII se montra aussi ferme que Sixte V (pape de 1585 à 90) en mettant fin par la force au banditisme dans les provinces pontificales de l'Ombrie et des Marches et en punissant les désordres de la noblesse romaine. Dès son accession au trône de saint Pierre en 1592, il fit mettre immédiatement à mort plusieurs nobles, fauteurs de troubles, et notamment Troio Savelli, illustre descendant d'une famille ancienne et puissante de Rome. Il n'épargna pas non plus la jeune et noble parricide Beatrice Cenci, destinée à devenir par la suite une héroïne populaire de la littérature, grâce à Stendhal, Alberto Moravia et Percy Bysshe Shelley qui s'inspirèrent de son histoire dans leurs œuvres (elle avait assassiné son père, qui avait abusé d'elle). Bien que l'opinion populaire fût en sa faveur, Clément VIII refusa de lui accorder sa grâce pour faire un exemple ; le souci de confisquer les biens de la famille Cenci afin de les attribuer à sa propre famille aurait eu plus de poids que le souci moral.

Il se préoccupa aussi de faire régner l'orthodoxie la plus stricte en philosophie et en religion. En 1599, il ordonna qu'on brûlât sur le bûcher le meunier italien Domenico Scandella, dit Menocchio, connu aujourd'hui pour avoir été étudié par l'historien italien Carlo Ginzburg. En 1600, Giordano Bruno fut brûlé sur le bûcher au Campo de' Fiori, pour avoir professé, selon l'Inquisition romaine, des hérésies particulièrement graves et pratiqué la magie noire. Clément VIII prit également des mesures hostiles aux Juifs, leur interdisant les activités commerciales dans l'enclave papale d'Avignon, et renouvelant l'interdiction pour les Juifs de s'installer en dehors du ghetto de Rome.

Affaires étrangères 

Réconciliation avec la France et bons offices

L'événement le plus remarquable du règne de Clément VIII fut la réconciliation d'Henri IV (1589-1610) avec l'Eglise, à l'issue de longues négociations, menées avec une grande habileté par le cardinal Arnaud d'Ossat, qui résolut une situation fort compliquée. Le roi de France passa au catholicisme le 25 juillet 1593. Après un délai destiné à juger de la sincérité du nouveau converti, Clément VIII passa outre au mécontentement de l'Espagne, et à l'automne 1595, il donna solennellement l'absolution à Henri IV ; non seulement il mettait fin à une guerre de religion qui avait déchiré la France pendant trente ans mais il se gagnait un puissant allié.

En 1598, Clément VIII procura encore plus de crédit à la papauté en aidant à la conclusion d'un traité de paix définitif entre l'Espagne et la France, la paix de Vervins, qui mettait un terme à leur longue lutte. Il négocia également la paix entre la France et la Savoie. De même, il prêta une aide appréciable en hommes et en argent à l'empereur qui luttait contre les Turcs en Hongrie.

Expansion territoriale 

L'amitié d'Henri IV se révéla d'une importance cruciale pour la papauté deux ans plus tard, quand Alphonse II, duc de Ferrare, mourut sans enfants (le 27 octobre 1597), et que le pape résolut de rattacher aux États de l'Église les possessions de la famille d'Este. Bien que l'Espagne et l'Empire eussent encouragé César d'Este un cousin illégitime d'Alphonse II, à résister au Pape, les menaces d'Henri IV les dissuadèrent de lui apporter la moindre aide matérielle, et une armée du pape entra à Ferrare pratiquement sans coup férir.

Mort et postérité 

Atteint de la goutte, à la fin de sa vie, Clément VIII était contraint de passer une grande partie de son temps cloué au lit. Il mourut en mars 1605, laissant une réputation d'intelligence, de munificence, de cruauté et de capacité dans ce qu'il entreprenait. Son règne, dont on retient surtout le nombre et la beauté de ses médailles, est marqué par son rôle dans l'exécution brutale de Giordano Bruno, l'un des grands esprits de son temps. Il fut enterré dans la basilique Saint-Pierre, et plus tard le pape Paul V (1605-21) fit construire pour lui un mausolée dans la chapelle Borghèse de la basilique Sainte-Marie-Majeure, où ses restes furent transférés en 1646.

Ce serait lui qui aurait fait admettre le café en Occident, considéré auparavant comme « boisson sombre de l'Islam » donnée par Satan aux musulmans pour les consoler de ne pouvoir boire du vin, boisson sacrée du Christ. Il aurait considéré au contraire que « l'arôme du café était chose bien trop agréable pour être l'œuvre du Malin et qu'il serait dommage que les musulmans en aient l'exclusivité ».[1]

Il éleva au cardinalat César Baronius, Robert Bellarmin, Tolet, Arnaud d'Ossat, Du Perron, François de Sourdis et plusieurs autres grands hommes. C'est sous son pontificat que commença la querelle de la grâce, à propos d'un ouvrage de Luis Molina; mais il ne voulut rien décider sur les points en litige. Il avait conçu, de concert avec Henri IV, le projet d'une alliance de toutes les puissances chrétiennes contre les Turcs.


 

Précédé par Clément VIII Suivi par
Innocent IX
Emblem of the Papacy SE.svg
Liste des papes
Léon XI
Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans PAPES
commenter cet article
2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 00:00

Evêques de Condom (Archevêques d'Auch)

Virgile Joseph Béguin

(Thun-l'Evêque, 14 août 1872 - Auch, 2 mars 1955)
Evêque de Belley (1929)
puis Archevêque d'Auch, Condom, Lectoure et Lombez (1934)
Repost 0
Published by La Cité du Vatican - dans ARCHEVEQUES
commenter cet article